Liste complète des attaques terroristes islamistes


Mise au point

Si vous l’avez déjà écouté passez à la vidéo suivante.

Liste complète des attaques

Des attaques terroristes par des fondamentalistes islamiques pour faire avancer une cause politique ou religieuse islamique ont été conduites à l’échelle mondiale. Les assaillants ont recours à différentes tactiques, dont notamment des attentats-suicides, attentats à la bombe, tueries à la chaine, détournements d’avions ou de bateaux, enlèvements et décapitations.

Ce qui suit est une liste d’attaques terroristes islamistes qui ont reçu une importante couverture médiatique depuis 1980.

Drapeau djihadiste tel qu’il est utilisé par des militants djihadistes depuis la fin des années 1990.

1980–1989

Photographie des dégâts causés à l’ambassade américaine à Beyrouth après avoir été attaquée en 1983. Drapeau du Liban

  • Drapeau des États-Unis 18 avril 1983 – Attaque contre l’ambassade américaine à Beyrouth par l’Organisation du Jihad islamique : 63 morts, 120 blessés[1].
  • Drapeau du Koweït 12 décembre 1983 – attentat-suicide à la grenade par le Hezbollah. Une attaque coordonnée contre six installations étrangères et koweïtiennes, iincluant deux ambassades, l’aéroport, et la principale usine pétro-chimique du pays, notable pour les dommages qu’elle aurait pu avoir causé : 6 morts[2].
  • Drapeau d’Israël 7 juillet 1989 – Attentat suicide du bus 405 de Tel Aviv – Jérusalem, aux environs de Kiryat-Yéarim : 16 morts[3].

1990–1999

 

Oussama ben Laden (1957–2011) le fondateur d’Al-Qaïda, l’organisation djihadiste responsable de nombreuses attaques de grande envergure, dont notamment des attentats des ambassades américaines en Afrique du 7 août 1998.

  • Drapeau des États-Unis 26 février 1993 – Attentat du World Trade Center de 1993 à New York : 6 morts[4].
  • Drapeau de l'Inde 12 mars 1993 – Attentats du 12 mars 1993 à Bombay : 257 morts, 700 blessés.
  • Drapeau de la Turquie 2 juillet 1993 – Massacre à Sivas, une ville du centre de la Turquie. L’incendie volontaire a entraîné la mort de 35 personnes, dont 33 intellectuels alévis.
  • Drapeau de l'Algérie
  • Drapeau de la France 24 décembre 1994 – Prise d’otages du vol 8969 Air France à Alger par 3 membres du Groupe islamique armé et d’autres terroristes : 7 morts, dont 4 terroristes[5].
  • Drapeau de la France 1995 – Les attentats de 1995 en France font 8 morts et plus de 150 blessés.
  • Drapeau de l'Arabie saoudite
  • Drapeau des États-Unis 25 juin 1996 – Attentat des tours de Khobar le 25 juin 1996 : 20 morts, 372 blessés[6].
  • Drapeau de l'Égypte 17 novembre 1997 – Massacre de Louxor par six terroristes déguisés en forces de sécurité qui attaquent les touristes du site archéologique de Deir el-Bahari : 62 morts, 26 blessés[7]
  • Drapeau de l'Inde 14 février 1998 – Un total de 58 personnes sont tuées et plus de 200 blessées par 12 attentats à la bombe opérés dans 11 lieux différents, dans la ville de Coimbatore.
  • Drapeau de la Tanzanie
  • Drapeau du KenyaDrapeau des États-Unis 7 août 1998 – Attentats des ambassades américaines en Afrique du 7 août 1998 en Tanzanie et au Kenya : 224 morts, et plus de 4 000 blessés[8].

2000–2009

La face nord du World Trade Center (tour sud) immédiatement après avoir été frappée par le vol 175 de United Airlines.

  • Drapeau du Yémen
  • Drapeau des États-Unis 12 octobre 2000 – Attentat de l’USS Cole dans le port yéménite d’Aden : 17 marins américains sont tués, 39 sont blessés[9].
  • Drapeau de l'Inde 22 décembre 2000 – Attaque terroriste sur Fort Rouge à Delhi.
  • Drapeau de l'Indonésie 24 décembre 2000 – Attentats du réveillon de Noël de l’an 2000 en Indonésie sur des églises dans huit villes : 18 morts[10].
  • Drapeau des États-Unis Attentats du 11 septembre 2001 – 4 avions détournés par 19 membres d’Al-Qaïda : deux percutent le World Trade Center, un s’écrase sur le Pentagone et un s’écrase au sud-est de Pittsburgh, en Pennsylvanie : 2 977 morts et 6 291 blessés.
  • Drapeau de l'Inde 1er octobre 2001 – Attaque sur l’assemblée législative de Jammu-et-Cachemire.
  • Drapeau de l'Inde 13 décembre 2001 – Un attentat suicide au Parlement indien à New Delhi par des organisations terroristes islamistes basées au Pakistan, Jaish-e-Mohammed et Lashkar-e-Toiba, vise à éliminer les plus hauts dirigeants de l’Inde et causer l’anarchie dans le pays : 7 morts et 12 blessés[11].
  • Drapeau de l'Inde 30 mars 2002 – Attaque sur le temple Raghunath.
  • Drapeau de la Tunisie 11 avril 2002 – Attentat suicide qui vise la synagogue de la Ghriba à Djerba, en Tunisie : 19 morts et 30 blessés.
  • Drapeau de l'Indonésie 12 octobre 2002 – Attentats de Bali du 12 octobre 2002 dans le quartier touristique de Kuta sur l’ile de Bali : 202 morts et 240 blessés[12].
  • Drapeau de l'Inde 24 novembre 2001 – Attaque sur le temple Raghunath.
  • Drapeau de l'Inde 22 janvier 2002 – Attaque sur un centre culturel américain à Calcutta.
  • Drapeau de l'Inde 14 mai 2002 – Trois terroristes attaquent un bus touristique à proximité de la ville de Kaluchak dans l’état indien de Jammu-et-Cachemire.
  • Drapeau de l'Inde 13 juillet 2002 – Des militants islamiques tuent 29 ouvriers hindous à Qasim Nagar dans la périphérie de Jammu.
  • Drapeau de l'Inde 24 septembre 2002 – Attaque sur le temple Akshardham de Gandhinagar.
  • Drapeau du Maroc 13 mai 2003 — Attentats de Casablanca : 33 civils sont tués et 100 sont blessés.
  • Drapeau de l'Inde 25 août 2003 – Deux attentats à la voiture piégée provoquent la mort de 54 personnes et font 244 blessés à Bombay.
  • Drapeau de l'Indonésie 5 août 2003 – Attentat à l’hôtel Marriott de Jakarta. Un attentat-suicide à la voiture piégée cause la mort de 12 personnes et fait 150 blessés.
  • Drapeau de la Turquie 15–20 novembre 2003 – Attentats-suicides d’Istanbul de novembre 2003, visant des synagogues, le consulat britannique et un immeuble de la banque HSBC : 57 morts et 700 blessés.
  • Drapeau de l'Espagne 11 mars 2004 – Attentats de Madrid du 11 mars 2004. Plusieurs explosions de bombes, posées par des islamistes marocains, se sont produites dans des trains de banlieue à Madrid, elle provoquent la mort de 191 personnes et en blessent 1 800 autres[13],[14].
  • Drapeau de la Russie 1er septembre 2004 – Prise d’otages de Beslan : 344 civils sont tués, dont 186 enfants[15].
  • Drapeau de l'Indonésie
  • Drapeau de l'Australie 9 septembre 2004 – Attentat à l’ambassade australienne de Jakarta. Un kamikaze fait exploser une voiture piégée d’une tonne entassée dans une fourgonnette de livraison à l’extérieur de l’ambassade australienne, tuant 9 personnes et en blessant plus de 150 autres.
  • Drapeau des Pays-Bas 2 novembre 2004 – L’assassinat de Theo van Gogh par Mohammed Bouyeri, un djihadiste Néerlandais d’origine marocaine[16].
  • Drapeau de l'Inde 5 juillet 2005 – Attaque sur le temple hindou de Ram à Ayodhya : 6 morts.
  • Drapeau du Royaume-Uni 7 juillet 2005 – Plusieurs attentats dans le métro de Londres par quatre kamikazes tuent 53 personnes et en blessent 700 autres.
  • Drapeau de l'Égypte 23 juillet 2005 – Attentats de Charm el-Cheikh, une station balnéaire égyptienne, causent la mort de 64 personnes.
  • Drapeau de l'Indonésie 1er octobre 2005 – Attentats de Bali en 2005 à Jimbaran et Kuta. Une série d’attentats à la bombe tue au moins 20 personnes et en blesse plus de 100 autres.
  • Drapeau de l'Inde 29 octobre 2005 – Attentats du 29 octobre 2005 à New Delhi. Plus de 62 morts et 210 blessés dans une série de trois attaques opérées dans des marchés bondés et dans un bus[17].
  • Drapeau de la Jordanie 9 novembre 2005 – Attentats du 9 décembre 2005 à Amman. Une série d’attentats terroristes coordonnés dans des hôtels de la capitale de la Jordanie, Amman : plus de 60 morts et 115 blessés[18]. Quatre attaquants, comprenant un mari et sa femme, sont impliqués[19].
  • Drapeau de l'Inde 7 mars 2006 – Une série d’attentats à la bombe survient dans la ville sainte hindoue de Varanasi, elle cause la mort de 28 personnes et fait 101 blessés.
  • Drapeau de l'Inde 30 avril 2006 – Massacre de Doda en 2006. Trente-cinq hindous tués par des terroristes dans le district de Doda au Jammu-et-Cachemire.
  • Drapeau de l'Inde 11 juillet 2006 – Attentats du 11 juillet 2006 à Bombay. Sept attentats à la bombe sur une période de 11 minutes sont commis en fin de journée à l’heure de pointe dans des gares et trains de banlieue de Bombay : 209 morts et plus de 700 blessés[20].
  • Drapeau de l'Inde 13 mai 2007 – Attentats de Jaipur du 13 mai 2008. Sept bombes dans la ville touristique indienne de Jaipur explosent : 63 morts et 216 blessés[21].
  • Drapeau du Royaume-Uni 30 juin 2007 – Attentat contre l’aéroport international de Glasgow, 5 blessés.
  • Drapeau de l'Irak 14 août 2007 – Attentats de Qahtaniya. Quatre attentats-suicides dans deux villes à prédominance Yazidi dans nord de l’Irak font 796 morts et 1 562 blessés[22].
  • Drapeau de l'Inde 26 juillet 2008 – Attentats d’Ahmedabad : 56 morts et plus de 200 blessés[23].
  • Drapeau de l'Inde 13 septembre 2008 – Attentats de Delhi du 13 septembre 2008. Un groupe extrémiste pakistanais pose des bombes à plusieurs endroits, comprenant la Porte de l’Inde, à partir desquels, les explosifs placés à Karol Bagh, Connaught Place et Greater Kailash explosent, laissant environ 30 morts et 130 blessés. Une autre attaque survient deux semaines plus tard dans la zone de Mehrauli et fait 3 morts.
  • Drapeau de l'Inde 27 septembre 2008 – Attentat de Delhi du 27 septembre 2008. Une explosion dans le marché électronique de Mehrauli, appelé Sarai, fait 3 morts et 23 blessés.
  • Drapeau de l'Inde 26 novembre 2008 – Des extrémistes musulmans tuent au moins 166 personnes et blessent de nombreux autres civils dans une série d’attaques coordonnées sur la capitale financière de l’Inde, Bombay. Le gouvernement Indien a accusé le groupe militant basé au Pakistan, Lashkar-e-Toiba, et a déclaré que les terroristes tués ou capturés étaient des citoyens du Pakistan, une revendication que le gouvernement pakistanais a d’abord réfuté, mais a ensuite accepté lorsque des preuves ont été apportées. Ajmal Kasab, l’un des terroristes, a été capturé et condamné à mort par pendaison[24],[25].
  • Drapeau des États-Unis 1er juin 2009 – Fusillade au bureau de recrutement de Little Rock par Abdulhakim Muhajid Muhammad : 1 mort et 1 blessé.
  • Drapeau de la Somalie 18 juin 2009 – Attentats de Beledweyne du 18 juin 2009 par Al-Shabbaab : 35 morts.
  • Drapeau de l'Indonésie 17 juillet 2009 – Attentats de Jakarta du 17 juillet 2009 à Mega Kuningan. Des kamikazes frappent les hôtels Marriott et Ritz-Carlton : 9 morts et 53 blessés.
  • Drapeau des États-Unis 5 novembre 2009 – Fusillade de Fort Hood, à Fort Hood près de Killeen dans le Texas : 13 morts, 33 blessés.

Depuis 2010

2010-2014

  • Drapeau de la Russie 29 mars 2010 – Attentats du métro de Moscou : 40 morts, 102 blessés. L’Émirat du Caucase revendique l’attaque[26].
  • Drapeau du Pakistan 28 mai 2010 – Attaques de Lahore du 28 mai 2010. Tehrik-e-Taliban Pakistan revendique les attentats sur deux mosquées appartenant à la communauté musulmane Ahmadiyya, tuant près de 100 personnes et en blessant beaucoup d’autres[27].
  • Drapeau de l'Inde 7 décembre 2010 – Attentat à Varanasi : 2 morts, 37 blessés.
  • Drapeau de la Suède 11 décembre 2010 – Attentats de Stockholm : deux bombes explosent dans le centre de Stockholm, tuant le kamikaze et blessant légèrement deux personnes.
  • Drapeau de la Russie 21 janvier 2011 – Attentat à l’aéroport Domodedovo : 37 morts, 173 blessés[28].
  • Drapeau de l'Allemagne 2 mars 2011 – Fusillade du 2 mars 2011 à l’aéroport de Francfort : 2 morts, 2 blessés.
  • Drapeau de la République populaire de Chine 18 juillet 2011 – Attaque d’Hotan. Un groupe de 18 jeunes hommes ouïghours qui s’opposaient à la campagne locale du gouvernement contre le port du voile intégral commet une série d’attentats à la bombe et d’attaques au couteau. Le groupe occupe ensuite un poste de police sur Nuerbage Street, tue deux agents de sécurité et fait huit otages. Les assaillants ont crié des slogans religieux, comprenant ceux associés au djihadisme : 4 morts, 4 blessés.
  • Drapeau de la République populaire de Chine 30 et 31 juillet 2011 – Massacre de Kachgar. Des hommes ouïgours détournent un camion, tuent son conducteur et foncent dans une foule de piétons. Ils sortent ensuite du véhicule pour attaquer les piétons avec des couteaux. Le 31 juillet, une série de deux explosions déclenche un incendie dans un restaurant : 15 morts, 42 blessés.
  • Drapeau du Nigeria 25 décembre 2011 – Attentats au Nigeria du 25 décembre 2011. Des fusillades et des déflagrations perpétrés contre des églises ont lieu à Madalla, Jos, Gadaka, et Damaturu. Plus de 41 personnes y trouvent la mort[29].
  • Drapeau de l'Irak 5 janvier 2012 – Attentats à Bagdad et Nassiriya, par l’État islamique : 73 morts, 149 blessés.
  • Drapeau de la Thaïlande 14 février 2012 – Une série d’explosions a lieu à Bangkok, qui fait 5 blessés.
  • Drapeau de l'Irak 23 février 2012 – Attaques à Bagdad par l’État islamique : 83 morts, environ 250 blessés.
  • Drapeau de l'Irak 20 mars 2012 – Attaques à Bagdad et dans 9 autres villes par l’État islamique : 52 morts, environ 250 blessés.
  • Drapeau de la France 20 mars 2012 – Tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban : 7 morts (dont 3 enfants), 6 blessés.
  • Drapeau de la Russie 3 mai 2012 – Attaque de Makhatchkala : 14 morts (comprenant 2 kamikazes), 130 blessés[30]
  • Drapeau de la Bulgarie 18 juillet 2012 – Attentat anti-israélien en Bulgarie : 7 morts (comprenant le kamikaze) et 32 blessés.
  • Drapeau de la Libye
  • Drapeau des États-Unis 11 septembre 2012 – Attaque de Benghazi sur le consulat des États-Unis : 4 morts, 11 blessés.
  • Drapeau de l'Inde 11 février 2013 – Explosions à Hyderabad, deux attentats à la bombe tuent 16 personnes et en blessent 119 autres.
  • Drapeau des États-Unis 15 avril 2013 – Attentats du marathon de Boston le 15 avril 2013. Deux frères, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnev, posent deux bombes près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston. L’explosion fait trois morts et blesse 264 personnes[31].
  • Drapeau de la Turquie 11 mai 2013 – Attentats de Reyhanlı : 52 morts, 140 blessés.
  • Drapeau du Royaume-Uni 22 mai 2013 – Deux hommes armés de couperets tuent l’officier britannique Lee Rigby à Woolwich[32],[33].
  • Drapeau de la France 23 mai 2013 – Un extrémiste islamiste armé d’un couteau attaque et blesse un militaire français dans le quartier de La Défense à Paris[34].
  • Drapeau du Kenya 21 septembre 2013 – Attaque du centre commercial Westgate : 67 morts, 175 blessés[35],[36],[37].
  • Drapeau du Pakistan 22 septembre 2013 – Attaque de l’église Peshawar : plus de 80 morts et 250 blessés.
  • Drapeau du Nigeria 29 septembre 2013 – Massacre de Gujba : 44 étudiants sont assassinés par Boko Haram.
  • Drapeau de la République populaire de Chine 28 octobre 2013 – Attaque de la place Tian’anmen. Un véhicule fonce dans la foule et prend feu : 5 morts, 38 blessés.
  • Drapeau du Nigeria 14 février 2014 – Massacre de Borno. Au moins 200 tués par Boko Haram[38].
  • Drapeau de la République populaire de Chine 1er mars 2014 – Attentat de la gare de Kunming. Un groupe de huit personnes attaque des civils à la gare de Kunming : 28 morts, 143 blessés.
  • Drapeau de la République populaire de Chine 30 avril 2014 – Deux assaillants attaquent les passagers et font exploser la gare d’Ürümqi : 3 morts, 79 blessés.
  • Drapeau du Nigeria 20 mai 2014 – Attentat de Jos : 118 morts et plus de 56 blessés[39].
  • Drapeau de la République populaire de Chine 22 mai 2014 – Attentat d’Ürümqi. Deux véhicules transportant cinq assaillants attaquent un marché public fréquenté majoritairement par l’ethnie han. Une douzaine d’explosifs sont lancés à partir des véhicules en direction des personnes présentes. Les deux véhicules entrent ensuite en collision l’un contre l’autre et explosent : 39 morts, et plus de 90 blessés.
  • Drapeau de la Belgique 24 mai 2014 – Tuerie du Musée juif de Belgique. Un français d’origine algérienne, Mehdi Nemmouche, abat quatre personnes à l’aide d’un revolver et d’un fusil d’assaut.
  • Drapeau de la Syrie Août 2014 – Des combattants de l’État islamique massacrent 700 personnes, principalement des hommes, de la tribu Shu’aytat dans le gouvernorat de Deir ez-Zor[40].
  • Drapeau de l'Australie 23 septembre 2014 – Coups de couteau à Endeavour Hills. Numan Haider, un australien d’origine afghane, poignarde deux agents antiterroristes à Melbourne. Il est ensuite abattu[41].
  • Drapeau de la Russie 5 octobre 2014 – Attentat de Grozny. Cinq officiers et le kamikaze sont tués, tandis que 12 autres personnes sont blessées[42].
  • Drapeau du Canada 20 octobre 2014 – Attentat de Saint-Jean-sur-Richelieu de 2014. Un assaillant utilise sa voiture pour écraser deux soldats canadiens : 1 tué, 1 blessé.
  • Drapeau du Canada 22 octobre 2014 – Fusillade du 22 octobre 2014 à Ottawa. Un assaillant tire sur un soldat posté à un mémorial de guerre et attaqué le Parlement : 1 tué, 3 blessés[43].
  • Drapeau des États-Unis 23 octobre 2014 – Zale H. Thomson, également connu sous le nom Zaim Farouq Abdul-Malik, attaque quatre policiers dans le métro de New York avec une hache, touchant gravement un agent à l’arrière de la tête et en blessant un autre dans le bras avant d’être abattu par les policiers restants. Un passant est également touché[44].
  • Drapeau du Nigeria 28 novembre 2014 – Attentat de Kano : environ 120 personnes sont tuées et 260 autres blessées[45],[46],[47],[48].
  • Drapeau de la Russie 4 décembre 2014 – Affrontements de Grozny du 4 décembre 2014 : 26 morts, comprenant 14 policiers, 11 djihadistes de l’Émirat du Caucase et 1 civil[49].
  • Drapeau de l'Australie 15 décembre 2014 – Prise d’otages de Sydney : 2 morts, 4 blessés[50],[51],[52].
  • Drapeau du Pakistan 16 décembre 2014 – Massacre de l’école militaire de Peshawar : plus de 141 morts (dont 132 enfants)[53].
  • Drapeau du Yémen 16 décembre 2014 – Deux kamikazes à la voiture piégée percutent leur véhicules dans un poste de contrôle de rebelles chiites, tuant 26 personnes (dont 16 étudiants)[54].
  • Drapeau du Nigeria 18 décembre 2014 – Kidnappings à Gumsuri. Des membres de Boko Haram tuent 32 personnes et enlèvent au moins 185 femmes et enfants[55].
  • Drapeau de la Syrie 18 décembre 2014 – Une fosse commune de 230 membres de tribus tués par l’État islamique est découverte en Syrie orientale[56].
  • Drapeau de la France 20 décembre 2014 – Attaque à Joué-lès-Tours. Un homme criant Allahu akbar attaque un poste de police avec un couteau. Il blesse trois policiers avant d’être abattu[57],[58],[59].
  • Drapeau du Nigeria 22 décembre 2014 – Des insurgés de Boko Haram font exploser une bombe dans une station de bus dans la ville de Gombe, tuant au moins vingt personnes[60].
  • Drapeau de l'Irak Décembre 2014 – Des militants de l’État islamique exécutent 150 femmes de la province irakienne d’Al-Anbar, dont certaines enceintes, qui refusent d’épouser les combattants[61].
  • Drapeau de l'Irak 24 décembre 2014 – Un kamikaze tue 33 personnes et en blesse 55 autres dans Madaen, à environ 25 km au sud de Bagdad[62].
  • Drapeau de la Somalie 25 décembre 2014 – Une attaque menée par Al-Shabbaab à Mogadiscio fait 9 morts[63].
  • Drapeau du Cameroun 28 décembre 2014 – Boko Haram attaque un village au Cameroun : 30 morts[64].

2015-2019

  • Drapeau de la France 7-9 janvier 2015 – Attentats de janvier 2015 en France. Une série d’attaques terroristes islamistes qui se déroule entre les 7 et 9 janvier 2015 en France, visant le comité de rédaction du journal Charlie Hebdo, des policiers et des Français de confession juive fréquentant une supérette cacher. Dix-sept personnes sont assassinées, les trois terroristes sont abattus par les forces de l’ordre le 9 janvier.
  • Drapeau du Nigeria 8 janvier 2015 – Massacre de Baga. Boko Haram attaque la ville de Baga au nord du Nigeria, tuant au moins 200 personnes : 2 000 personnes sont portées disparues[65].
  • Drapeau de la Libye 27 janvier 2015 – Un commando de 5 djihadistes attaque l’hôtel 5 étoiles Corinthia à Tripoli, faisant 10 morts dont 5 étrangers. L’attaque a ensuite été revendiquée par la branche libyenne de l’Etat islamique[66].
  • Drapeau du Pakistan 30 janvier 2015 – Un kamikaze tue au moins 55 personnes et en blesse au moins 59 autres dans une mosquée chiite dans le sud du Pakistan[67].
  • Drapeau de la France 3 février 2015 – A Nice, trois militaires en faction devant un centre communautaire juif à Nice sont agressés au couteau. Moussa Coulibaly, demeurant à Mantes-la-Jolie (Yvelines), est arrêté. Il exprime en garde à vue sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs.
  • Drapeau du Pakistan 13 février 2015 – Des militants lourdement armés tuent au moins 19 personnes et en blessent plus de 40 autres après avoir fait irruption dans une mosquée chiite pendant la prière du vendredi dans une banlieue de Peshawar[68].
  • Drapeau du Danemark 14 février 2015 – Fusillades de Copenhague. Un homme armé ouvre le feu au café Krudttoenden et plus tard à la grande synagogue de Copenhague, tuant deux civils et faisant cinq blessés[69].
  • Drapeau du Mali 7 mars 2015 – Attentats de Bamako. Des assaillants se sont attaqué au bar La Terrasse, fréquenté notamment par des expatriés européens, faisant 5 morts et 9 blessés. L’attaque a été revendiquée par Al-Mourabitoune.
  • Drapeau de la Tunisie 18 mars 2015 – L’attaque du musée du Bardo a eu lieu vers 12 h 30 au Bardo, près de Tunis, la capitale de la Tunisie, causant la mort de 23 personnes, dont vingt touristes, un agent des forces de l’ordre et les deux terroristes, et 47 blessés. L’attaque a été revendiquée le lendemain par l’État islamique.
  • Drapeau du Yémen 20 mars 2015 – Des attaques revendiquées par l’État islamique tuent 142 personnes et font des centaines de blessés avec trois explosions dans deux mosquées chiites lors de la grande prière du vendredi : deux explosions dans la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa et une troisième explosion dans la mosquée Al-Hashahush, dans le nord de Sanaa[70].
  • Drapeau du Kenya 2 avril 2015 – L’attaque de l’université de Garissa par un groupe d’assaillants d’Al-Shabbaab au Kenya cible les étudiants chrétiens et fait 152 victimes.
  • Drapeau de la France 10 avril 2015 – Un soldat français est attaqué et blessé dans les toilettes de l’aéroport d’Orly[71].
  • Drapeau de la France 19 avril 2015 – Une française de 32 ans est assassinée par un étudiant de 24 ans qui prévoyait un attentat sur une église, le projet de ce dernier est déjoué peu de temps après[72].
  • Drapeau de la Tunisie 26 juin 2015 — Attaque à la mitraillette d’un hôtel dans la région de Sousse, revendiquée par l’État islamique[73].
  • Drapeau de la France 26 juin 2015 — Attentat à la bombe en Isère, revendiqué par l’État islamique, 1 mort décapité et 11 blessés[73]. Brandissant un drapeau islamiste, un homme a lancé son véhicule contre des bonbonnes de gaz stockées dans la cour de la filiale française du groupe américain Air Products.
  • Drapeau du Koweït 26 juin 2015 — Attentat-suicide dans une mosquée du Koweït renvediqué par l’État islamique[73].
  • Drapeau de l'Égypte 11 juillet 2015 — Attentat, revendiqué par l’EI, contre le consulat d’Italie au Caire, à h 30, faisant 1 mort et 4 blessés[74].
  • Drapeau de l'Irak 18 juillet 2015 – Attentat-suicide à la voiture piégée faisant au moins 90 morts, revendiqué par l’EI, à Khan Bani Saad, une ville majoritairement chiite à 20 km au nord de Bagdad la veille de l’Aïd el-Fitr[75].
  • Drapeau de la Turquie 20 juillet 2015 – Attentat-suicide à la bombe faisant au moins 28 morts dans le jardin du centre culturel kurde à Suruç, ville turque proche de la frontière turco-syrienne[76].
  • Drapeau du Cameroun 22 juillet 2015 – Double attentat-suicide, attribué à Boko Haram, à Maroua dans l’extrême nord du Cameroun[77].
  • Drapeau du Cameroun 25 juillet 2015 – Attentat-suicide commis par une adolescente de 12 ans faisant au moins 20 morts et 79 blessés, samedi soir dans un bar du quartier populaire de Maroua[78].
  • Drapeau du Nigeria 26 juillet 2015 – Attentat-suicide faisant au moins 19 morts et 47 blessés à Damaturu dans le nord-est du Nigeria.
  • Drapeau de la France 21 août 2015 – Attentat du train Thalys sur une ligne reliant Amsterdam à Paris, projeté par un ressortissant marocain et déjoué par plusieurs passagers, on compte 5 blessés[79].
  • Drapeau de l'Égypte
  • Drapeau de la Russie 31 octobre 2015 – Une bombe est placée à bord du vol 9268 Metrojet à destination de Saint-Pétersbourg. L’attentat, revendiqué par l’État islamique, provoque le crash de l’avion dans la péninsule égyptienne du Sinaï et fait 224 morts.
  • Drapeau du Liban 12 novembre 2015 – Deux attentats-suicides à Beyrouth tuent 42 personnes. L’action est revendiquée par l’État islamique.
  • Drapeau de la France 13 novembre 2015 – Une série de sept attaques perpétrée par au moins huit terroristes provoque la mort de 130 personnes et fait 352 blessés, dont 99 dans un état très grave (chiffres du procureur à la date du 14 novembre), dont un décédé à l’hôpital (mort annoncée le 20 novembre par le Premier ministre). La tuerie est revendiquée par l’État islamique.
  • Drapeau du Mali 20 novembre 2015 – Une prise d’otages dans un grand hôtel de Bamako a coûté la vie à 21 personnes et fait 7 blessés. L’attaque est revendiquée par le groupe djihadiste Al-Mourabitoune dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, antenne d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).
  • Drapeau de la Tunisie 24 novembre 2015 – Explosion à Tunis d’un bus qui circulait près de l’avenue Mohammed V à la suite d’une attaque kamikaze faisant 12 morts dont des agents de la sécurité présidentielle. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique.
  • Drapeau des États-Unis 2 décembre 2015 – 14 personnes ont été tuées et 17 blessées dont certaines dans un état grave apres un attentat commis à San Bernardino (Californie) par un couple d’Américains qui avait fait allégence à l’État islamique[80].
  • Drapeau du Tchad 6 décembre 2015 – Sur une île du lac Tchad, des attentats revendiqués par Boko Haram ont fait 30 morts, dont les trois kamikazes, parmi la population civile et plus de 80 blessés.
  • Drapeau du Royaume-Uni 6 décembre 2015 – Trois personnes ont été blessées à l’arme blanche dans le métro de Londres, dont une grièvement, par un homme qui a crié « c’est pour la Syrie! » avant d’être arrêté à la station Leytonstone.
  • Drapeau de la Syrie 10 décembre 2015 – L’attentat de Tall Tamer organisé par l’État islamique fait plus de 50 morts.
  • Drapeau du Pakistan 13 décembre 2015 – Au moins 23 personnes sont mortes après une explosion sur la marché de vêtements de Parachinar au nord-est du Pakistan. L’attentat, qui visait la minorité chiite et se voulait vengeur de la guerre civile syrienne, est revendiqué par le groupe sunnite Lashkar-e-Jhangvi[81].

Notes et références

  1. Baer, Robert, See No Evil: The True Story of a Ground Soldier in the CIA’s War on Terrorism, Crown Publishers, 2002, p. 66.
  • Wright, Robin, Sacred Rage, Simon and Schuster, 2001, p. 112.
  • (fr) Le Monde du 26/05/2006 (« Peine de mort commuée en prison à vie pour l’unique accusé de la prise d’otages de Beslan ») annonce le bilan de 331 morts, dont 186 enfants [lire en ligne].
  • « Blast rips Pune’s German Bakery; 9 dead, 45 wounded », The Times Of India,‎ 14 février 2010 (lire en ligne).
  • « Militaire agressé à la Défense : un islamiste de 22 ans interpellé », RTL,‎ 29 mai 2015 (lire en ligne).
  • Heather Saul, « Copenhagen shooting: One dead and three police shot during blasphemy debate organised by cartoonist Lars Vilk », The Independent,‎ 14 février 2015 (lire en ligne).
  • « Yémen : l’État islamique revendique l’attaque sanglante des mosquées de Sanaa », Le Monde.fr,‎ 20 mars 2015 (lire en ligne).
  • « Attentat contre l’ambassade d’Italie au Caire », Le Figaro,‎ 22 avril 2015 (lire en ligne).
  • a, b et c Bernadette Sauvaget, Luc Mathieu et Willy Le Devin, « Isère, Tunisie, Koweït : vendredi noir », Libération.fr,‎ 26 2015 (lire en ligne).
  • « Attentat contre l’ambassade d’Italie au Caire », Le Vif,‎ 11 juillet 2015 (lire en ligne).
  • Le Monde.fr avec AFP et AP, « Irak : au moins 90 morts dans un attentat revendiqué par l’EI », Le Monde.fr,‎ 18 juillet 2015 (lire en ligne)
  • « Les autorités turques attribuent à l’EI l’attentat-suicide à la frontière syrienne », Le Monde.fr,‎ 20 juillet 2015 (lire en ligne)
  • Cyril Bensimon, « Le Cameroun frappé à son tour par Boko Haram », Le Monde.fr,‎ 22 juillet 2015 (lire en ligne)
  • « Cameroun: 20 morts dans un attentat-suicide au nord du pays », L’Express.fr,‎ 26 juillet 2015 (lire en ligne)
  • « Thalys : El-Khazzani mis en examen et écroué pour une attaque « ciblée et préméditée » », Le Monde,‎ 26 août 2015 ([hhttp://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/08/25/attaque-du-thalys-suivez-en-direct-la-conference-de-presse-du-procureur_4736412_1653578.html lire en ligne]).
  • « La femme impliquée dans la tuerie de San Bernardino avait prêté allégeance à l’Etat islamique, indique CNN» », france tv invo,‎ 4 décembre 2015 (lire en ligne).

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) Source : ArticleListe d’attaques terroristes islamistes de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes).
Informations bibliographiques sur Liste d’attaques terroristes islamistes

Nom de la page : Liste d’attaques terroristes islamistes
Auteurs : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes&action=history
Éditeur : Wikipédia
Dernière révision : 29 décembre 2015 22:39 UTC
Page consultée le : 30 décembre 2015 13:39 UTC
Lien vers la version citée : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes&oldid=121721243
Numéro de version : 121721243

Si vous avez des questions : Serge-Carmel Bourget (450) 372-4272 ou serge.bourget@icloud.com

Published by: Vrais66

Comme pour l’Islam, la religion des Alcooliques anonymes se fonde sur trois croyances: 1) Dieu dissimulé 2) le prophète inspiré Bill 3) le gros livre; en lieu et place de Allah, Mahomet et le Coran, car bien qu’A.A. se vante de n’endosser aucune religion, l’on réfère au concept divin dès la 2e étape et affirme en 12e que le but recherché de ce mode de vie est un réveil spirituel. En soit, la spiritualité n’est pas nécessairement religieuse au sens communément reconnu, sauf que l’ensemble de la littérature A.A. pointe non seulement sur une foule de principes religieux, et plus précisément sur la religion chrétienne de dénomination catholique romaine, par la récitation d’une partie de l’Évangile de Matthieu ch 6 dans la plupart des réunions, et la proposition de la prière de st François d’Assise ailleurs dans la littérature de «Alchoolics Anonymous World Services incorporated» que l’affirmation voulant que A.A. n’endosse aucune religion ne devient qu’un pur mensonge, un affreux manque de rigueur et de malhonnêteté d’esprit. Bill, (Will Cash Wilson C.c. C.L.)

Categories IslamLaisser un commentaire

Je vous invite è faire connaître vos commentaires.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s