Échange entre un maître de la rhétorique musulmane et @Vrais66 sur S2:193 «Combattez» les non-musulmans


Sourate 2 Al-BAQARAH (LA VACHE) 286 versets Post-Hégire

2:193. Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S’ils cessent, donc plus d’hostilités, sauf contre les injustes.

À partir de cette traduction littérale et d’une lecture réfléchie des versets cités ci-dessus, il apparait clairement que l’ordre de tuer est contraint et conditionné à certaines circonstances particulières. Normalement, les versets du Coran doivent être compris dans un certain contexte. Lu hors de ce contexte, le sens est alors faussé.

Les chrétiens ainsi que d’autres antagonistes de l’Islam interprètent le Coran de manière erronée et déformée, car ils ignorent le contexte des versets et ils le font soit par négligence pure, soit par dissimulation délibérée.

Par contexte, nous entendons le sens commun dérivé d’un groupe de versets. Au lieu de prendre un verset et de le citer hors contexte, la procédure correcte consiste à examiner les versets se trouvant avant et après dans le but d’obtenir une signification correcte de ce que dit réellement le Coran. En second lieu, pour comprendre certains versets complexes, il est nécessaire que le lecteur recoure à des commentaires officiels et authentiques du Coran.

Le contexte C’est le présent monsieur. On le voit sur la planète. Dans les 42 pays à majorité musulmane. Arabie Saoudite, Iran, Yémen pour ne citer que ceux-là. Les «radicaux» en font eux la lecture littérale et aucun imam ne s’est présenté en Cour VIA Rail. Une lecture réfléchie Monsieur, se doit de tenir compte, non seulement des interprétations théologiques hautement spirituelles, ou des exégèses que l’on puisse en faire en consultant de respectés savants, mais toujours en considérant la réalité actuelle qui ne sera toujours qu’une projection holistique des textes anciens. Une réflexion uniquement cérébrale ne pourra jamais saisir le divin puisque Dieu intervient en révélations dans les hautes sphères de la conscience, qui dépasse l’entendement. Les ordres de tuer dans le Coran réfèrent en effet à des circonstances. Et ces circonstances sont clairement définies «combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul » en 2:193 entre autres.

Ce Coran Monsieur, envers lequel aucun doute ne peut exister «C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute» 2:2, «c’est un guide pour les pieux». Vous parlez des antagonistes (Quiconque ose critiquer le Coran) en spécifiant le chrétien qui ne peut qu’en contester la validité divine. Puisque pour eux il est ordonné d’aimer leurs ennemis, de prier pour eux. (Entre autres) Alors que l’attitude ordonnée par le Coran et les Hadithd, envers les non-musulmans de toute allégeance, est de les humilier, de les combattre et finalement, de les tuer des manières les plus atroces. Vous dites que ces antagonistes «interprètent» le Coran de manière erronée et vous ajoutez même le mot «déformé» serait-ce dire que toute interprétation autre que la vôtre, de qui que ce soit sur la planète, chrétiens, antagonistes de toutes les sortes (en passant vous n’avez pas spécifié les juifs qui le sont pourtant, et clairement en 9:29) donc, que toute interprétation serait erronée et déformée? Ce que vous dites par là Monsieur, c’est que seuls les musulmans peuvent comprendre le Coran, mais que tous les musulmans eux, peuvent comprendre la Bible (entre autres) alors que ce que vous reprochez aux uns, est «d’interpréter» c’est exactement ce que (vous et tous les musulmans) faites en croyant n’être les seuls capables de lecture réfléchie.

Vous dites qu’il faut absolument lire les versets précédents et suivants ceux que l’on cite «hors contexte»Ce qui est un phénomène Monsieur, et non pas une attitude. Puisque toute partie de texte n’en sera toujours qu’une partie. Mais le plus beau de votre argumentation c’est que vous omettez vous même de considérer ces versets auxiliaires. À titre d’exemple de votre «interprétation» forcément erronée selon les principes que vous croyez établir, considérez le sixième verset de cette sourate, qui dit: «[mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non : ils ne croiront jamais.» le 7e qui dit: «Allah a scellé leurs coeurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la vue ; et pour eux il y aura un grand châtiment.». Ne croyez-vous pas que votre argument visant à nous faire croire que l’ordre de tuer n’en était pas un, à cause d’une «interprétation erronée» ce trouve ici tout à fait confirmé par un précédant verset que vous avez omis de lire, mentionné et citer. Était-ce par négligence de votre part ou «dissimulation délibérée»?

Vous définissez le concept contextuel par «sens commun dérivé d’un groupe de verset». N’avez-vous pas conscience du fait qu’un «groupe de verset» est aussi une prise hors contexte. Le Coran, comme tous les textes anciens doivent être interprétés dans son entièreté Monsieur. Lorsque vous parlez de versets «complexes» êtes-vous encore en train de nous humilier et dire que nous sommes trop ignorants pour comprendre une telle perfection d’écriture sans contestation possible. Ne savez-vous pas que la très grande majorité des «respectés savants» de l’histoire de l’humanité sont de non-musulmans?

Vous nous parlez sans cesse des chiffres arabes, ils viennent des Indes par les caravanes sans doute avec le zéro. L’astronomie arabe vient elle aussi des Indes et en définitive vous n’avez que peu de grands savants : vos soi-disant savants étaient Perse, Maghrébins, juif, égyptiens, vos architectes grecs, espagnols ou arméniens, vos philosophes de même. Il est dommage qu’en vous vantant d’avoir transmis la philosophie grecque à l’occident, vous n’ayez jamais su vous-même la lire.

(Allah dit: qu’aucun homme ne peut comprendre le Coran)

NouveauNouveau: Financement participatif

Si vous avez des questions : Serge-Carmel Bourget (450) 372-4272 ou serge.bourget@icloud.com

Published by: Vrais66

Comme pour l’Islam, la religion des Alcooliques anonymes se fonde sur trois croyances: 1) Dieu dissimulé 2) le prophète inspiré Bill 3) le gros livre; en lieu et place de Allah, Mahomet et le Coran, car bien qu’A.A. se vante de n’endosser aucune religion, l’on réfère au concept divin dès la 2e étape et affirme en 12e que le but recherché de ce mode de vie est un réveil spirituel. En soit, la spiritualité n’est pas nécessairement religieuse au sens communément reconnu, sauf que l’ensemble de la littérature A.A. pointe non seulement sur une foule de principes religieux, et plus précisément sur la religion chrétienne de dénomination catholique romaine, par la récitation d’une partie de l’Évangile de Matthieu ch 6 dans la plupart des réunions, et la proposition de la prière de st François d’Assise ailleurs dans la littérature de «Alchoolics Anonymous World Services incorporated» que l’affirmation voulant que A.A. n’endosse aucune religion ne devient qu’un pur mensonge, un affreux manque de rigueur et de malhonnêteté d’esprit. Bill, (Will Cash Wilson C.c. C.L.)

Categories IslamLaisser un commentaire

Je vous invite è faire connaître vos commentaires.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s