Histoire : Kiryat-Yéarim


What The Hell

Mise au point

SOS  M^me ici à Granby, Qc Sirien n’est fait?

Si vous l’avez déjà écouté passez à la vidéo suivante.

Liste complète des attaques terroristes

Voir nouvelle section : Vaincre peurs et phobies gratuitement.

2117

Kiryat-Yéarim

Kiryat-Yéarim (קריית יערים la ville des forêts) est un village israélien (conseil local du district de Jérusalem depuis 1992), installé sur les Monts de Judée à une altitude moyenne de 700 mètres, sur la route principale reliant Tel-Aviv àJérusalem. Il est situé entre Abou Gosh et Neve Ilan.

En 1975 un quartier d’habitation pour un public religieux y a été fondé sous le nom de Kiryat Telz Stone. Le nom de Telz fait référence à une ville de Lituanie célèbre pour avoir abrité la yeshiva de Telshe (aujourd’hui Telšiai). Stone est le nom d’un donateur juif, Erving Stone, qui a contribué à la construction du lieu.

Kiryat-Yéarim (Telz Stone) possède un mausolée commémorant le souvenir du général Mickey Marcus, tombé sur les lieux en 1948, lors de la Guerre d’Indépendance.

Les environs de Kiryat-Yéarim sont aujourd’hui boisés, grâce aux pins plantés par le KKL. On y trouve également de nombreux tamaris.

Dans la Bible

Dans le livre de Josué, Kiryat-Yéarim est une ville sous contrôle des Hivvites, l’une des tribus cananéennes installées dans la région (Livre de Josué 9:17)-. Le culte du dieu Baal y est pratiqué, d’où les autres dénominations bibliques du lieu : Baala (Livre de Josué 15:9) et Kiryat-Baala (Livre de Josué 18:15). Kiryat-Yéarim est par la suite comprise dans le royaume de Juda.

Kiryat-Yéarim

(he) קריית יערים (ar)

Administration

Pays

 Israël

District

District de Jérusalem

Démographie

Population

3 400 hab. (2008)

Densité

6 869 hab./km2

Géographie

Coordonnées

31° 48′ 13″ Nord35° 06′ 02″ Est

Altitude

723 m

Superficie

49,5 ha = 0,495 km2

Divers

Date de création

1975

Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isr

255px-Israel_relief_location_map

Voir la carte administrative d’Israël

330px-The_Ark_Brought_to_Jerusalem

L’arche d’alliance amenée à Jérusalem par le Roi David

Kiryat-Yéarim est le dernier endroit où l’Arche d’alliance est entreposée, pendant une période de 20 ans (Premier livre de Samuel 7:1), avant d’être conduite parle Roi David à Jérusalem (I Chron 13, 5-8).

« 1. Les gens de Kirjath-Jearim vinrent, et firent monter l’arche de l’Eternel; ils la conduisirent dans la maison d’Abinadab, sur la colline, et ils consacrèrent son fils Eléazar pour garder l’arche de l’Eternel. »

« 2.Il s’était passé bien du temps depuis le jour où l’arche avait été déposée à Kirjath-Jearim. Vingt années avaient passé.  »

Sous le règne du roi Salomon, le village sert de position stratégique, commeGezer et Beït-Horon, dominant l’accès aux monts de Judée. Puis la ville perd progressivement de son importance. Elle est mentionnée dans le Livre de Jérémie (26:20) et le Livre de Néhémie (6:29) lors du retour de Babylone.

Du fait du séjour de l’Arche Sainte sur les lieux, Kiryat-Yéarim devient lieu vénéré pour la chrétienté. Les Byzantins y construisent une église, détruite par les Perses en 614. Depuis 1924, l’église et le couvent Notre-Dame de l’Arche d’Alliance sont construits sur les vestiges de l’édifice byzantin, dont on voit encore dans la cour de l’église, les restes d’une mosaïque. Le couvent appartient à l’ordre français de Saint-Joseph de l’Apparition. Parallèlement au culte du souvenir du séjour de l’Arche Sainte, à partir de l’époque croisée la tradition chrétienne identifie Kiryat-Yéarim comme l’un des lieux possible du village évangélique d’Emmaüs (du fait qu’il se trouve à une distance d’environ 60 lieues de Jérusalem) et d’Anatot.

images

v · m

District de Jérusalem

Sous-districts

Jérusalem

Villes

Jérusalem · Bet Shemesh

Conseils locaux

Abu Ghosh · Mevasseret Tsion · Kiryat Ye’arim

Conseils régionaux

Mateh Yehuda

• Portail de l’archéologie  Portail du Proche-Orient ancien  Portail d’Israël

Catégories : Conseil local d’IsraëlLieu de la BibleSite archéologique en IsraëlVille du Proche-Orient ancien | [+]

 • Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) Source : Article Kiryat-Yéarimde Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Kiryat-Y%C3%A9arim).
Informations bibliographiques sur Kiryat-Yéarim
 • Nom de la page : Kiryat-Yéarim
 • Auteurs : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Kiryat-Y%C3%A9arim&action=history
 • Éditeur : Wikipédia
 • Dernière révision : 19 avril 2015 20:11 UTC
 • Page consultée le : 27 décembre 2015 03:30 UTC
 • Lien vers la version citée : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Kiryat-Y%C3%A9arim&oldid=114053231

• Numéro de version : 114053231

Danger imminent (Clear and Immediate Danger)

Nécessité

trouve son expression la plus adéquate dans cette acception sous la forme du terme état de nécessité. Quiconque commet un acte délictueux ou criminel dans le dessein d’échapper à un danger imminent ou à un péril appréhendé, ou jugé tel, tout en espérant protéger ses intérêts légitimes ou ceux d’autrui peut invoquer l’état de nécessité, si certaines conditions sont réunies.

La nécessité, selon Platon reflète l’inexorable ; selon ce dialogue, la nécessité s’oppose au plein gré.

Enjeux de la contingence par rapport à la nécessité

La contingence, possibilité qu’une chose arrive ou n’arrive pas, s’oppose à la nécessité (est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être).

Exemple : le propriétaire du Sorrento’s Pizza m’a battu, mais il aurait pu ne pas me battre si les conditions globales avaient été un peu différentes (Est prouvé).

S’il aurait pu ne pas me battre : en quoi y avait-il nécessité de le faire ? En quoi peut-il invoquer la force nécessaire, qui n’est pas droit et en quoi pourrait-il prouver un danger imminent menaçant sa vie, sa liberté ou sa possession?

Force n’est pas droit,

autrement dit on ne peut pas se faire justice soi-même en usant de la force pour pouvoir se rétablir dans son bon droit.

ET,

Code de déontologie des policiers du Québec

Loi sur la police (chapitre P-13.1, a. 127)

SECTION  II
LES DEVOIRS ET NORMES DE CONDUITE DU POLICIER

5.  Le policier doit se comporter de manière à préserver la confiance et la considération que requiert sa fonction.

NouveauNouveau: Financement participatif

Si vous avez des questions : Serge-Carmel Bourget (450) 372-4272 ou serge.bourget@icloud.com

Published by: Vrais66

Comme pour l’Islam, la religion des Alcooliques anonymes se fonde sur trois croyances: 1) Dieu dissimulé 2) le prophète inspiré Bill 3) le gros livre; en lieu et place de Allah, Mahomet et le Coran, car bien qu’A.A. se vante de n’endosser aucune religion, l’on réfère au concept divin dès la 2e étape et affirme en 12e que le but recherché de ce mode de vie est un réveil spirituel. En soit, la spiritualité n’est pas nécessairement religieuse au sens communément reconnu, sauf que l’ensemble de la littérature A.A. pointe non seulement sur une foule de principes religieux, et plus précisément sur la religion chrétienne de dénomination catholique romaine, par la récitation d’une partie de l’Évangile de Matthieu ch 6 dans la plupart des réunions, et la proposition de la prière de st François d’Assise ailleurs dans la littérature de «Alchoolics Anonymous World Services incorporated» que l’affirmation voulant que A.A. n’endosse aucune religion ne devient qu’un pur mensonge, un affreux manque de rigueur et de malhonnêteté d’esprit. Bill, (Will Cash Wilson C.c. C.L.)

Categories IslamLaisser un commentaire

Je vous invite è faire connaître vos commentaires.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s