Histoire : Coimbatore – Même ici à Granby, Québec Si rien n’est fait?


Emilie

Mise au point

SOS  M^me ici à Granby, Qc Sirien n’est fait?

Si vous l’avez déjà écouté passez à la vidéo suivante.

Liste complète des attaques terroristes

Voir nouvelle section : Vaincre peurs et phobies gratuitement.

Coimbatore

14 février 1998 – Un total de 58 personnes sont tuées et plus de 200 blessées par 12 attentats à la bombe opérés dans 11 lieux différents, dans la ville de Coimbatore.

Coimbatore (en tamoul : கோயம்புத்தூர்) est une grande ville de l’Inde dans l’État du Tamil Nadu.

Coimbatore est la 4e plus grande métropole de l’Inde du Sud. La ville compte plus d’un million d’habitants. C’est un centre industriel important et un carrefour de communications (transports aériens, trains, bus). Elle est située dans une plaine, et est entourée par les Ghats occidentaux.

Combiatore - Aerial_view_of_coimbatore_(5060620904)

Vue aérienne

Administration

Pays

 Inde

État ou territoire

Tamil Nadu

District

Coimbatore (கோயம்புத்தூர்)

Maire

R.Venkatachalam

Index postal

6410xx

Indicatif

91-(0)422

Démographie

Population

930 882 hab. (2001)

Densité

8 866 hab./km2

Géographie

Coordonnées

11° 01′ 06″ Nord76° 58′ 29″ Est

Superficie

10 500 ha = 105 km2

Localisation

Géolocalisation sur la carte : Inde

Combiatore - India_relief_location_map

Histoire

Voir sur la carte administrative de la zone Tamil Nadu

Voir la carte administrative d’Inde

Liens

Site web

http://www.coimbatore.tn.nic.in

2117La région sert de lieu de passage depuis très longtemps. La tribu Kossar, mentionnée au iie siècle dans l’épopée tamoule Silappatikaram et dans d’autres poèmes de la littérature Sangam, est associée à ce territoire1. Un grand nombre de pièces de monnaie romaines et autres artéfacts ont été trouvés autour de Coimbatore, indiquant des liens entre cette zone et les commerçants romains2,3.

La dynastie Chola a régné sur cette terre4,5.

Cette région a été ensuite englobée au xve siècle dans le Royaume de Vijayanagara, qui a éclaté ultérieurement en différentes principautés autonomes. Dans la dernière partie du xviiie siècle, la région de Coimbatore se retrouve ainsi sous la domination de l’État princier et autonome de Mysore, et notamment de Haidar Alî puis de Tipû Sâhib. L’un et l’autre tentent de contrer les intentions hégémoniques de la Compagnie britannique des Indes orientales.

Les Anglais l’emportent en 1799. La ville a connu un boom économique dans les années 1920 et1930, avec l’industrie textile puis à la fin du xxe siècle avec des activités plus diversifiées, dont l’industrie du logiciel.

Géographie

Localisation

Coimbatore est situé dans la partie ouest de l’État du Tamil Nadu, en bordure de l’État du Keralaet au sud de l’État du Karnataka. Cochin est à 183 km au sud-ouest, Madurai à 227 km au sud-est, Mysore à 230 km au nord, Bangalore à 363 km au nord/nord-est, Pondichéry à 365 km à l’ouest, Chennai à 498 km au nord-ouest.

Relief

La ville est dans une plaine, entourée par la chaîne de montagne des Ghats occidentaux à l’Ouest et au Nord, avec une réserve naturelle forestière sur le côté nord. Elle est située à une altitude d’environ 411 mètres. La rivière Noyyal traverse le périmètre urbain6. Un système a été mis en place de bassins de rétention et de lacs alimentés par l’eau du fleuve et de la pluie. Les huit grandes zones humides servant à cette rétention sont ainsi constitués et entretenus : Singanallur, Valankulam, Ukkadam Periyakulam, Selvampathy, Narasampathi, Krishnampathi, Selvachinthamani et Kumaraswami7.

Climat

Coimbatore bénéficie d’un climat agréable pendant toute l’année. Les températures chaudes sont rafraîchies par la brise qui souffle sur le col dePalakkad long de 25 km. Après un mois de septembre chaud et plus humide que juillet et août, la mousson principale commence à partir d’octobre jusqu’au début Novembre.

Températures et précipitations moyennes mensuelles pour Coimbatore – sur 30 ans (consulté le 4 mai 2015)

Combiatore - d’écran 1

Transport

La ville possède un aéroport (code AITA : CJB). Situé à 10 km à l’est de la ville, il dessert quotidiennement plusieurs destinations intérieures et quelques vols internationaux (vers Singapour en particulier).

Les liaisons par chemin de fer ont été ouvertes en 1863. C’est le deuxième plus grand point de jonction par voie ferrée de l’Inde du Sud, après Chennai Central.

Trois itinéraires de monorail sillonnent la métrople, deux itinéraires circulaires, dans les parties nord et sud de la ville et une double ligne linéaire reliant l’Est et l’Ouest.

3Combiatore - 330px-TNAU-Centenary-Block

L’aéroport international

3Combiatore - 330px-Coimbatore_junction

La gare de Coimbatore

3Combiatore - 330px-Coimbatore-TNSTC-JnNURM-Bus

Bus de la cité

Combiatore Capture d’écran 1

D’un point de vue routier, Il y a six principales artères dans la ville: Avinashi Road, Trichy Road, Sathyamangalam Road, Mettupalayam Road, Palakkad Road et Pollachi Road. Elle est traversée par trois routes nationales :

• NH-47 – de Salem à Kanyakumari (via Palakkad, Kochi, Kollam, Trivandrum)

• NH-67 – de Nagapattinam à Gundlupet (via Thanjavur, Tiruchirapalli, Karur, Udagamandalam)

• NH 209 – de Dindigul à Bangalore (via Palani, Pollachi, Sathyamangalam, Chamrajnagar, Kollegal)

Urbanisme

Malgré un accroissement important de sa population au xxe siècle, qui dépasse maintenant le million d’habitants, Coimbatore ne présente pas les symptômes d’une sur-urbanisation anarchique : la croissance s’est faite de façon relativement équilibrée, même si les infrastructures étaient quelquefois insuffisantes, et les habitations précaires sont limitées. Une des originalités de Coimbatore réside dans les relations entretenues par la ville avec l’arrière-pays rural12.

3Combiatore - 180px-Main_thoroughfare_Coimbatore

Une artère

3Combiatore - Smaller_street_in_Coimbatore,_December_2009

Une petite rue

3Combiatore - 180px-Cross_Cut_Road,_Coimbatore,_December_2009

Un centre commercial

3Combiatore - Temple_in_Coimbatore

Un temple indou

Démographie

Combiatore Capture d’écran 2

Économie

3Combiatore - Lakshmi_Mills,_Coimbatore_Northern_Gate

Lakshmi Mills, une des plus anciennes fabriques de textile (1910) à Papanaickenpalayam, Coimbatore

Coimbatore est une ville industrielle, qui travaille notamment le textile. La ville est quelquefois appelée le « Manchester de l’Inde du Sud » en raison de cette industrie textile, implantée à la fin du xixe siècle et alimentée par les champs de coton environnantes16,17,18. Coimbatore abrite un grand nombre d’usines de textile moyennes et grandes. Il dispose également d’instituts centraux de recherche textile comme the Central Institute for Cotton Research (CICR) et le Sardar Vallabhai Patel International School of Textiles and Management.

La ville a deux zones économiques spéciales (ZES) (en anglais, Special Economic Zones ou SEZ), leCoimbatore Hi-Tech Infrastructure (CHIL) SEZ à Saravanampatti et le Tidel Park, près de Peelamedu, et au moins cinq autres ZES sont prévues. La ville est un centre important de l’industrie logicielle et était classée en 2009 au 17e rang parmi les villes d’externalisation (BPO) au monde19.

Dans la campagne environnante, sur les pentes des Nilgiri, les « collines bleues », aux environs de Coimbatore et au-dessus d’une étrange forêt decocotiers filiformes, s’étagent des plantations de théiers. Les paysannes y répètent inlassablement les gestes des « jardinières du thé ».

Culture locale et patrimoine

Coimbatore est une cité diversifiée, universitaire et cosmopolite, jouant un rôle économique important, ayant des capacités d’hébergement et de restauration liées à son dynamisme, mais ce n’est pas une grande destination touristique.

Édifices religieux

lothxvuw1Il y a de nombreux temples dans et autour de la ville. Le temple Maruthamalai, implanté sur une colline, est un des temples les plus visités de la région. Il est à 12 km de la gare. Le temple Perur Pateeswarar, et ses sculptures élégantes, se trouvent à 7 km de la gare. Le temple Chemmedu Muthumariyamman est situé près de Perur. A l’époque, la ville principale était construite aux alentours de ce temple. Mais aujourd’hui il n’en reste que des ruines. Le temple de Naga Sai Mandir a été construit en 1941. Le temple Eachanari Vinayakar est à 12 km du centre de la ville et est dédié au dieu Ganesh : ce temple date des années 1500. La statue de la divinité, de près de deux mètres de hauteur, est l’une des plus grandes d’Inde du Sud. Le temple Karamadai Ranganathar est situé à Karamadai, cité aujourd’hui englobée dans la métropole, c’est le deuxième plus ancien temple dans Coimbatore et sa banlieue. Les rois de Vijayanagara le firent construire. Le sanctuaire sanctuaire Loga Nayaga Shani Eswaran et sa grande statue métallique est à Puliakulam, un quartier résidentiel de Coimbatore. La ville compte encore d’autres temples hindous : le temple Konniamman, le temple Thandu Mariamman, le temple Vazhai Thottathu Ayyan, le temple Ashtamsa Varadha Anjaneyar Temple, le temple Panchamuga Anjaneya, etc. Les festivals Mariamman sont les grands événements de l’été dans de nombreux temples Amman de la ville.

3Combiatore - Perur_Pateeswarar_Temple

Temple Perur Pateeswarar

3Combiatore - Marudamalai_Temple-01r

Temple Maruthamalai

3Combiatore - Srinagasai

Temple Naga Sai Mandir

3Combiatore - Eachanari

Temple Eachanari Vinayagar

Des mosquées sur Oppanakara Street et Big Bazaar Street datent de la période de Haidar Alî. Des missions chrétiennes remontent à 1647 lorsque l’autorisation été accordée d’implanter une petite église dans Karumathampatti. Elle a été détruite par l’armée de Tipû Sâhib et une nouvelle église a été construite en 1804. En 1886, Coimbatore a été constitué en diocèse.

Musées

3Combiatore - Leopard_at_Gass_Forest_Museum,_Coimbatore,_Tamil_Nadu,_India

Un léopard empaillé au Gass Forest Museum.

Le G. D. Naidu Industrial Exhibition est un lieu d’exposition consacré à la production industrielle et à l’évolution des techniques20. Le Gass Forest Museum est un museum d’histoire naturelle21. Le Government Museum est consacré à l’archéologie et l’histoire. Le Kasthuri Srinivasan Art Gallery et le Textile Museum, l’un et l’autre près de l’aéroport de Coimbatore, sont pour le premier un centre culturel dédié à la peinture et pour le second un musée sur l’évolution des techniques de fabrication textile. Le V O Chidambaranar park and zoo (VOC park) est un parc zoologique. La ville dispose également d’un parc scientifique et planétarium.

Personnalités liées à la ville

• Robert Wight (1796 – 1872) : botaniste anglais.

• Melchior de Marion-Brésillac (1813 – 1859) : missionnaire français, premier évêque de Coimbatore.

• Robert Stanes (1841 -1936) homme d’affaires anglais et philanthrope, premier président du conseil de la ville de Coimbatore (en 1864.

• C.R. Narayan Rao (1882 – 1960) : zoologiste indien.

• Gopalaswamy Doraiswamy Naidu (1893 – 1974) inventeur et ingénieur indien

• Edmond Kaiser (1914 – 2000, mort à Coimbatore) : pharmacien suisse, fondateur de plusieurs associations humanitaires.

• Coimbatore Krishnao Prahalad (1941 – 2010) : physicien, économiste, spécialiste indien du management

• Githa Hariharan (1954 – ) : femme de lettres, écrivain et éditeur indien.

• Rajshree Pathy (1957 – ) : femme d’affaires indienne.

• P. Vijay (1974 – ) : poète indien.

Principaux établissements universitaires et centres de recherche

3Combiatore - 330px-TNAU-Centenary-Block

Bâtiments centenaires de la Tamil Nadu Agricultural University, Coimbatore

• Tamil Nadu Agricultural University

• Amrita Schools of Engineering

• Anna University

• Bharathiar University

• Tamil Nadu Dr. Ambedkar Law University

• Avinashilingam Institute for Home Science and Higher Education for Women

• Institute of Forest Genetics and Tree Breeding

• Central Institute for Cotton Research

• Sugarcane Breeding Institute

• Indian Council of Forestry Research and Education

• Tamil Nadu Institute of Urban Studies

Références

1. ↑ (en) Krishnaswami Aiyangar Sakkottai, Some Contributions of South India to Indian Culture, BiblioBazaar,‎ 2009, 468 p.

2. ↑ Lucien Febvre (dir.), Les Annales, A. Colin,‎ 1995 (lire en ligne [archive])

3. ↑ Michael Alram, Circulation des monnaies, des marchandises et des biens, Groupe pour l’étude de la civilisation du Moyen-Orient,‎ 1993, 187 p.

4. ↑ (en) Shankar Vanavarayar, « Scripting history », The Hindu,‎ 21 juin 2010(lire en ligne [archive])

5. ↑ (en) Soundariya Preetha, « Tale of an ancient road », The Hindu,‎30 juin 2007 (lire en ligne [archive])

6. ↑ (en) Shankar VanavaraYar, « A river runs through it », The Hindu,‎28 janvier 2006 (lire en ligne [archive])

7. ↑ (en) Staff Reporter, « Maintenance of tanks not at cost of environment »,The Hindu,‎ 27 octobre 2010 (lire en ligne [archive])

8. ↑ (en) « Buses to ply from Mettupalayam Road bus stand from today », The Hindu,‎ 17 juin 2010 (lire en ligne [archive])

9. ↑ (en) « Special buses to clear Pongal rush », The Hindu,‎ 8 janvier 2008 (lire en ligne [archive])

10. ↑ (en) « Coimbatore waits for shuttle train services », The Hindu,‎29 juin 2006 (lire en ligne [archive])

11. ↑ (en) « Minister inaugurates omnibus stand », The Hindu,‎ 2 juillet 2006 (lire en ligne [archive])

12. ↑ Odette Vaguet et Alain Vaguet, « Une métropolisation sans drame : l’exemple de Coimbatore (Inde du Sud) », Les cahiers d’outre-Mer, vol. 45,no 178,‎ avril 1992, p. 107-124

13. ↑ (en) Imperial Gazetter of India, Clarendon Press,‎ =1908

14. ↑ (en) K. Elangovan, « Site Suitability Analysis using GIS for Coimbatore City » [archive], sur GIS Development,‎ septembre 2005

15. ↑ (en) « Census Info 2011 Final population totals » [archive], sur Office of The Registrar General and Census Commissioner, Ministry of Home Affairs, Government of India,‎ 2013

16. ↑ Frédéric Bourdier, Sexualité et sociabilité en Inde du Sud: familles en péril au temps du Sida, Éditions Karthala,‎ 2001 (lire en ligne [archive])

17. ↑ (en) « SME sector: Opportunities, challenges in Coimbatore », CNBC-TV18,‎ 24 février 2011 (lire en ligne [archive])

18. ↑ (en) « Governor congratulates ‘Manchester of South India’ », The Indian Express,‎ 27 juin 1936 (lire en ligne [archive])

19. ↑ (es) « Six Indian cities among Top 8 global Outsourcing cities », The Times of India,‎ 29 septembre 2009 (lire en ligne [archive])

20. ↑ (en) « G.D.Naidu Museum & Industrial Exhibition in Coimbatore » [archive], sur destinationinfinity.org

21. ↑ (en) « H A Gass Forest Museum, Coimbatore » [archive], surdestinationinfinity.org

Voir aussi

Articles connexes

• Sources historiques tamoules anciennes

• Mettupalayam (Coimbatore)

• Tamil Nadu

• Kozhikode (port de Coimbatore)

v · m

Villes d’Inde

Les villes de plus d’1 million d’habitants

Agra · Ahmedabad · Allahabad · Amritsar · Aurangabad · Bangalore · Bhopal · Bombay · Calcutta · Chennai · Cochin · Coimbatore · Delhi · Faridabad · Ghaziabad ·Gorakhpur · Guntur · Howrah · Hyderabad · Indore · Jabalpur · Jaipur · Jamshedpur · Jodhpur · Kalyan-Dombivli · Kanpur · Lucknow · Ludhiana · Madurai · Meerut ·Mysore · Nagpur · Navi Mumbai · Patna · Pimpri Chinchwad · Pune · Rajkot · Ranchi · Solapur · Srinagar · Surat · Thane · Vadodara · Varanasi · Vijayawada ·Visakhapatnam · Warangal

• Portail de l’Inde

Catégorie : Ville du Tamil Nadu | [+]

 • Coimbatore
 • Crédit à insérer : Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) Source : Article Coimbatore de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Coimbatore).
Informations bibliographiques sur Coimbatore
 • Nom de la page : Coimbatore
 • Auteurs : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Coimbatore&action=history
 • Éditeur : Wikipédia
 • Dernière révision : 25 octobre 2015 21:44 UTC
 • Page consultée le : 27 décembre 2015 11:09 UTC
 • Lien vers la version citée : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Coimbatore&oldid=119854851
 • Numéro de version : 119854851

Danger imminent (Clear and Immediate Danger)

Nécessité

trouve son expression la plus adéquate dans cette acception sous la forme du terme état de nécessité. Quiconque commet un acte délictueux ou criminel dans le dessein d’échapper à un danger imminent ou à un péril appréhendé, ou jugé tel, tout en espérant protéger ses intérêts légitimes ou ceux d’autrui peut invoquer l’état de nécessité, si certaines conditions sont réunies.

La nécessité, selon Platon reflète l’inexorable ; selon ce dialogue, la nécessité s’oppose au plein gré.

Enjeux de la contingence par rapport à la nécessité

La contingence, possibilité qu’une chose arrive ou n’arrive pas, s’oppose à la nécessité (est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être).

Exemple : le propriétaire du Sorrento’s Pizza m’a battu, mais il aurait pu ne pas me battre si les conditions globales avaient été un peu différentes (Est prouvé).

S’il aurait pu ne pas me battre : en quoi y avait-il nécessité de le faire ? En quoi peut-il invoquer la force nécessaire, qui n’est pas droit et en quoi pourrait-il prouver un danger imminent menaçant sa vie, sa liberté ou sa possession?

Force n’est pas droit,

autrement dit on ne peut pas se faire justice soi-même en usant de la force pour pouvoir se rétablir dans son bon droit.

ET,

Code de déontologie des policiers du Québec

Loi sur la police (chapitre P-13.1, a. 127)

SECTION  II
LES DEVOIRS ET NORMES DE CONDUITE DU POLICIER

5.  Le policier doit se comporter de manière à préserver la confiance et la considération que requiert sa fonction.

NouveauNouveau: Financement participatif

Si vous avez des questions : Serge-Carmel Bourget (450) 372-4272 ou serge.bourget@icloud.com

Je vous invite è faire connaître vos commentaires.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s