Histoire : Massacre de Louxor du 17 novembre 1997 – Même ici à Granby, Québec Si rien n’est fait?


SW--02-giphy

Mise au point

SOS  M^me ici à Granby, Qc Sirien n’est fait?

Si vous l’avez déjà écouté passez à la vidéo suivante.

Liste complète des attaques terroristes

Voir nouvelle section : Vaincre peurs et phobies gratuitement.

Massacre de Louxor du 17 novembre 1997

Le massacre de Louxor du 17 novembre 1997 est un attentat terroriste islamiste qui a eu lieu au célèbre site archéologique de Deir el-Bahari, près de Louxor en Égypte.

2117Six assaillants déguisés en forces de sécurité tuent et mutilent 62 personnes, des touristes principalement (dont 36 Suisses, 10 Japonais, 5 ressortissants britanniques, 4 Allemands, 1 Français, et 1 Colombien) et 4 égyptiens piégés dans le temple. En quittant les lieux, le groupe terroriste tombe sur un check-point armé qui blesse un des assaillants et fait fuir les autres. Les corps de ces derniers sont retrouvés dans une cave, après un suicide collectif1.

L’attaque, qui est attribuée à la Gamaa al-Islamiya, visait à endommager l’économie égyptienne et provoquer une répression gouvernementale qui aurait accru le soutien pour les forces anti-gouvernementales1.

Si l’industrie touristique égyptienne fut durement affectée, en revanche l’attentat eu pour effet de soulever l’opinion publique contre les terroristes. L’attaque contribua à diviser les militants qui annoncèrent ultérieurement un cessez-le feu2.

Scandale journalistique

lothxvuw1Le massacre de Louxor donna lieu à une manipulation photographique de la part du tabloïd suisse alémanique Blick montrant des flots de sang s’écoulant le long des escaliers d’accès au temple d’Hatchepsout3. La révélation du trucage photographique contraignit le journal à des excuses publiques.

Notes et références

1. ↑ a et b (en) Lawrence Wright, The Looming Tower : Al-Qaeda and the Road to 9/11, New York, Alfred A. Knopf,‎ 2006 (ISBN 0-375-41486-X), p. 256-258

2. ↑ El-Zayyat, Montasser, « The Road to al-Qaeda », 2004. tr. by Ahmed Fakry

3. ↑ article du site empa.ch [archive] montrant la supercherie.

• Portail de l’Égypte  Portail des années 1990

 Catégories : Attentat islamisteMassacre1997 en Égypte | [+]
 • Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) Source : Article Massacre de Louxor du 17 novembre 1997 de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Louxor_du_17_novembre_1997).
Informations bibliographiques sur Massacre de Louxor du 17 novembre 1997
 • Nom de la page : Massacre de Louxor du 17 novembre 1997
 • Auteurs : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Massacre_de_Louxor_du_17_novembre_1997&action=history
 • Éditeur : Wikipédia
 • Dernière révision : 18 mars 2015 18:25 UTC
 • Page consultée le : 27 décembre 2015 10:41 UTC
 • Lien vers la version citée : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Massacre_de_Louxor_du_17_novembre_1997&oldid=112913592
 • Numéro de version : 112913592

Danger imminent (Clear and Immediate Danger)

Nécessité

trouve son expression la plus adéquate dans cette acception sous la forme du terme état de nécessité. Quiconque commet un acte délictueux ou criminel dans le dessein d’échapper à un danger imminent ou à un péril appréhendé, ou jugé tel, tout en espérant protéger ses intérêts légitimes ou ceux d’autrui peut invoquer l’état de nécessité, si certaines conditions sont réunies.

La nécessité, selon Platon reflète l’inexorable ; selon ce dialogue, la nécessité s’oppose au plein gré.

Enjeux de la contingence par rapport à la nécessité

La contingence, possibilité qu’une chose arrive ou n’arrive pas, s’oppose à la nécessité (est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être).

Exemple : le propriétaire du Sorrento’s Pizza m’a battu, mais il aurait pu ne pas me battre si les conditions globales avaient été un peu différentes (Est prouvé).

S’il aurait pu ne pas me battre : en quoi y avait-il nécessité de le faire ? En quoi peut-il invoquer la force nécessaire, qui n’est pas droit et en quoi pourrait-il prouver un danger imminent menaçant sa vie, sa liberté ou sa possession?

Force n’est pas droit,

autrement dit on ne peut pas se faire justice soi-même en usant de la force pour pouvoir se rétablir dans son bon droit.

ET,

Code de déontologie des policiers du Québec

Loi sur la police (chapitre P-13.1, a. 127)

SECTION  II
LES DEVOIRS ET NORMES DE CONDUITE DU POLICIER

5.  Le policier doit se comporter de manière à préserver la confiance et la considération que requiert sa fonction.

NouveauNouveau: Financement participatif

Si vous avez des questions : Serge-Carmel Bourget (450) 372-4272 ou serge.bourget@icloud.com

Je vous invite è faire connaître vos commentaires.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s