L’islam n’est pas la propriété privée des musulmans – http://wp.me/p4rGWh-3qf


Voir mon article sur Justin Trudeau qui dit d’«utiliser» le «MOT» FÉMINISTE

Donnez-vous quelques instants pour rire

Le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou donnera aujourd’hui deux conférences à Poitiers. Pour y défendre un islam moderne.

tareq-oubrou-crif.jpg 2Invité par l’institut Jacques-Cartier et la communauté musulmane de Poitiers, Tareq Oubrou interviendra cet après-midi à la faculté de droit puis à la mosquée.

Le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou donnera aujourd’hui deux conférences à Poitiers. Pour y défendre un islam moderne.

Vous êtes une voix reconnue et respectée chez les intellectuels musulmans. Quel est le message que vous souhaitez délivrer au public Poitevin aujourd’hui ?

« Ma conférence s’inscrit dans l’actualité. Nous vivons de plus en plus dans des sociétés monde, par le biais des transports en commun, les réseaux de communication qui permettent l’imbrication des cultures… Dans ce contexte, le fait religieux fait irruption mais la France et l’Europe ont du mal à comprendre ce fait religieux. Notre laïcité a été conçue à un moment où l’islam n’était pas présent dans l’Hexagone ».

«  Souvent un prétexte pour mobiliser une violence  »Dans ces conditions, quelle peut être aujourd’hui la place de l’islam en France ?

« Il faut trouver comment il doit s’adapter. Il y a là tout un travail qui doit être fait car l’islam interroge aussi l’universalisme des valeurs de la république. Entre le droit et la culture, l’islam doit se frayer son chemin. Mon rôle c’est d’user d’un langage universel, de bon sens, essayer de donner des clés de lecture. Comment vivre avec l’autre, sa défiance, parfois sa violence… »

Justement comment interpréter cette violence et lui apporter des réponses ?

« Cette violence est pluricausale. Je parle d’un islam qui prend en compte la culture du temps, la manière dont il permet de vivre le temps présent et la géographie présente. Il y a l’interprétation fondamentale du texte sacré et l’ici et maintenant. J’ouvre des voies de réflexion. C’est vrai que la violence elle est chez les hommes au nom de la religion, dans ce qu’ils en font… Vous savez il y a un milliard et demi de musulmans dans le monde. Ils ne sont pas tous violents ! L’islam n’est souvent qu’un prétexte pour mobiliser une violence et des enjeux géopolitiques… »

Vous interviendrez en deux temps. D’abord à la faculté puis à la mosquée. Deux discours ?

« Non. D’abord tout ne s’explique pas par la religion. Je parle à mon concitoyen. L’islam aujourd’hui ce n’est pas la propriété privée des musulmans. Je prône une théologie de l’altérité.
A la mosquée je vais parler de théologie spéculative, plus spécifique à la question religieuse. Le thème sera «  Peut-on connaître Dieu et comment ?  ». Tout le discours du Coran n’est là que pour révéler l’homme. Connaître l’homme, c’est connaître Dieu ».

Conférence publique de Tareq Oubrou, recteur de la grande mosquée de Bordeaux, écrivain et théologien, sur le thème Comment faire société à l’heure du retour du religieux ? Aujourd’hui de 15 à 16 h 30, amphithéâtre 400, faculté de droit et des sciences sociales, 2 rue Jean-Carbonnier, A 1, sur le campus. Entrée libre.

Propos recueillis par Jean-Michel Gouin

Source: L’islam n’est pas la propriété privée des musulmans – 30/01/2016 – La Nouvelle République Vienne – L’islam n’est pas la propriété privée des musulmans 

Je vous invite è faire connaître vos commentaires.

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s